Suite à mon récent déménagement, je triais divers documents lorsque je suis tombé sur un courrier que Donald DUSTON m'adressait en juillet 1995. C'est avec émotion que je relisais cette missive, en pensant au grand philatéliste et à l'attachante personne qu'était Donald.

Rappelons pour mémoire que le regretté D. DUSTON fut l'auteur de plusieurs catalogues sur les timbres fiscaux des anciennes colonies françaises, catalogues qui constituent aujourd'hui encore des ouvrages de référence.

Dans ce courrier, Donald s'intéressait, et c'est là le luxe des grands, à un timbre insignifiant coté actuellement 0,20 € à l'état oblitéré : le n° 11 des quittances dont voici pour faire bonne figure un bloc de 50 neuf :

Quittances n° 11

Il m'indiquait alors ceci : " The 1891 10 c. grey quittances n° 11 is one of the most common of the French revenues. However, out of many 100's, I have seen only two copies with the Chemins de Fer " BON POUR RECEPISSE " handstamp. There is good reason for this since the 35 c. & 70 c. definitive issue for Chemins de Fer came out early that same year. Is this variety as scarce as I think it is ? ".

Soit approximativement en français : le timbre de quittances n° 11 est un des fiscaux français les plus communs. Cependant, parmi des centaines, je n'ai vu que deux exemplaires avec l'annulation des Chemins de Fer " BON POUR RECEPISSE ". Il y a une bonne raison à cela puisque les timbres à 35 c. et 70 c. émis pour les Chemins de Fer sont sortis plus tôt cette même année. Cette variété est-elle aussi rare que je le pense ?

Oui, le timbre de quittances n° 11 avec annulation des Récépissés de chemins de fer est rare détaché et presque introuvable sur document. Nous allons voir pourquoi.

Mais tout d'abord précisons en quoi consiste l'annulation des récépissés de chemins de fer. Il s'agit d'une griffe hexagonale* dont voici le modèle approximatif :

Rdc modèle - Copie

Voici maintenant un n° 11 de quittances annulé avec cette griffe. Il présente l'avantage d'être sur document ce qui va nous être d'une réelle utilité pour les explications qui vont suivre.

Quittances n° 11 doc


Bruxelles le 5/12/1891

Le tarif des récépissés de chemins de fer était depuis 1872 de 35 centimes pour les transports effectués en grande vitesse et de 70 centimes pour ceux effectués en petite vitesse. Il ne fut pas créé de timbres mobiles spécifiques en application de ces tarifs, le redevable apposait donc un timbre de Dimension à 25 centimes ou à 50 centimes & 2/10èmes ainsi qu'un timbre de quittances à 10 centimes pour réaliser le montant souhaité :

RDC exemple
Il va falloir attendre le décret du 16 janvier 1890 pour que soient créées des figurines propres aux récépissés de chemins de fer (respectivement n° 2 et 3 du catalogue). Mais ces figurines ont tardé à faire leur apparition puisqu'il faudra attendre l'année 1891 pour les voir émises, ainsi qu'en témoigne le document de greffe qui suit :

RDC n° 2 et 3

Ainsi, dans l'attente de ces figurines, le tarif a pu être réalisé avec un 10 centimes quittances n° 11 du catalogue et ce, à partir du 2 mars 1891 date d'émission officielle de notre n° 11. D'après le document présenté ci-dessus, cette pratique semble avoir subsisté au-delà de la date d'émission des timbres de chemins de fer n° 2 et 3, car notre document est daté du 5 décembre 1891.

Par ailleurs, les timbres quittances à 10 centimes sont extrêmement courants. La plupart des collectionneurs n'y ont pas prêté ou prêtent guère d'attention, de sorte que cette annulation rare est passée inaperçue. En tout cas, elle n'était pas passée inaperçue aux yeux de Donald lorsqu'il me demandait : " Is this variety as scarce as I think it is ? " !

 

* NB : il existe différents modèles de cette griffe dont un ovale