Collection passion : les timbres fiscaux

26 septembre 2020

Une pièce d'amateur

En philatélie, une pièce d'amateur est un timbre ou un document qui combine rareté et originalité et qui va particulièrement intéresser les amateurs spécialistes d'un domaine précis de la collection des timbres qu'ils soient postaux ou fiscaux.

Ces pièces d'amateur constituent une sorte de Graal pour le collectionneur.

Le catalogue Yvert et Tellier précise que ce type de pièces se voient accorder un prix d'amateur dans le cas d'une " pièce très rare dont le prix ne peut être fixé que par accord au coup par coup entre l'acheteur et le vendeur ".

Voici un exemple d'une pièce d'amateur :

Rouge

Ce papier est timbré avec l'empreinte humide de l'Empire en rouge destinée à la Hollande ultérieurement rapatrié en France (en haut à gauche) biffée à la plume, contre-timbrée par les empreintes humides et sèches de la débite de la Restauration. (Remarque : le timbre sec a également été caviardé par deux traits de plume).

Ce document est déjà rare en lui-même.

Mais ce qui va lui conférer à mes yeux le statut de pièce d'amateur, ce sont les contremarques de la loi de 1816.

En effet, initialement, il a été apposé par erreur sur ce papier la contremarque 50 C. EN SUS - LOI DE 1816. S'apercevant de son erreur, l'agent de l'Administration a alors rectifié sa bévue en deux temps : d'une part en apposant la bonne contremarque indiquant cette fois 2/5 EN SUS - LOI DE 1816 sur la marque erronnée de manière à la masquer puis en la tamponnant à nouveau à gauche de ces deux contremarques.

" Pièce très rare dont le prix ne peut être fixé que par accord au coup par coup entre l'acheteur et le vendeur " vous disais-je plus haut. Certes, mais en philatélie fiscale les prix pratiqués n'ont rien à voir avec ceux de la philatélie postale.

Alors plutôt que de m'en séparer pour quelques dizaines d'euros, je vais la conserver bien précieusement appliquant en cela les conseils du Général Martinage (qui était alors Vice-Président de la SFPF) qui m'avait dit alors que je débutais en philatélie et que je lui présentais un rare affranchissement de dimension : " Conservez cette pièce car si vous vous en sépariez, vous le regretteriez plus tard ".

Il avait parfaitement raison et, alors que fauché comme les blés à l'époque, quand bien même les quelques centaines de francs que j'aurais pu espérer en cédant le fragment que je lui montrais auraient été de nature à améliorer mon ordinaire, j'ai suivi ses conseils et j'avoue que je n'ai pas eu à m'en plaindre car je savoure désormais de temps à autre le fait d'avoir toujours cette pièce dans ma collection ; la voici :

Dim + effet

Posté par cigulphe à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 septembre 2020

Viandes : une pièce de choix

Parmi tous les timbres fiscaux listés au catalogue, figurent les timbres de " Viandes ".

Nous allons aujourd'hui disséquer une pièce de choix de cette rubrique, à savoir une carte professionnelle :

Carte 1951

On constate immédiatement que la carte comporte plusieurs timbres collés les uns sur les autres. De quoi faire saliver tout collectionneur de fiscaux.

Rapidement, j'en déduis d'après la date de délivrance de ce document, en janvier 1947, que ces timbres doivent donc être ceux des années 1947, 1948, 1949, 1950 et 1951 soit les n° A5 à A9 du catalogue Yvert et Tellier.

Mais voilà, cruel dilemme en cet après-midi : conserver la carte telle qu'elle est et dans ce cas ne pas pouvoir visualiser les timbres qui y sont apposés ou décoller tous ces timbres jusqu'à ne garder que celui d'origine mais perdre alors le côté " dans son jus " de la pièce. (ce qui serait un comble pour une pièce de viande).

Finalement, j'ai tranché dans le vif et j'ai décollé les timbres.

Voilà ce que cela a donné :

A9

A9

A8

A8

A7

A7

A6

A6

et pour finir la carte avec le timbre d'origine de l'année de délivrance en 1947 :

Carte 1951 bis

Au final, avec cette pièce de viandes, je me suis régalé. Me reste à faire ma page d'album avec la carte et les 4 timbres que je viens de décoller. Sitôt dit, sitôt fait.

Page album Viandes1-page-001

PS : si on fait la cote des timbres présents sur cette carte, on arrive au total de 580 € sans compter la plus-value sur carte. Cela me semble parfaitement déraisonnable, même si convenons-en, les timbres de cartes professionnelles ne courent pas les rues.

Posté par cigulphe à 08:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
03 septembre 2020

J'étais un bon petit timbre...

Dans la série j'étais un bon petit timbre coté 60 € et je désormais ne vaux plus rien, je demande le timbre de permis militaires n° TR 5 et tant qu'à faire, je vous le présente en feuille :

Gratis

Depuis quelque temps, ce timbre est proposé en blocs de différentes tailles sur plusieurs sites de vente aux enchères. La dernière vente dont j'ai eu connaissance s'est déroulée sur CATAWIKI, et un bas de feuille de 40 exemplaires vient d'être vendu pour la somme de...

Gratis feuille 40

15 €, vous l'avez vu comme moi dans le cadre en haut à droite.

Ce TR 5 vient donc rejoindre la liste fort heureusement limitée des timbres apparus en quantité sur le marché et qui ne pourront jamais être absorbés par la demande des collectionneurs, ce qui fait que sa cote (ou son prix si vous préférez) en vertu de la loi de l'offre et de la demande va considérablement chuter voire au final s'établir à un niveau pratiquement nul.

En revanche, ce timbre TR 5 conserve bien évidemment tout son intérêt s'il est sur document comme par exemple dans le cas de cette utilisation tardive en 1960 :

permis 1960

Posté par cigulphe à 06:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 août 2020

Trois régimes politiques sur le même document

Le document ci-dessous au format ½ petit papier rédigé à Versailles le 8 octobre 1817 présente la particularité de comporter les empreintes de 3 régimes politiques différents : la République, l'Empire et la Royauté :

3 régimes 451

Au recto : empreinte humide de la 1ère République à 25 centimes représentant la Renommée :

D68

et timbre sec TS1 de l'arrêté du 9 prairial an IX (29 mai 1801) :

TS1

Ces deux timbres ont été maculés et on a apposé le contretimbre de la seconde Restauration " 2/5 en sus / Loi de 1816 " quelque temps avant ou au moment de la rédaction de ce certificat de non-inscription hypothécaire en 1817.

3 régimes 452

Au verso : empreinte humide de l'Empire à 25 centimes représentant la Sagesse :

D73

et timbre sec TS2 du décret du 17 avril 1806:

TS2

Ces deux timbres ont également été maculés et contretimbrés par les empreintes à l'extraordinaire de la première Restauration de la Seine-et-Oise : timbre à 25 centimes représentant la Loi et griffe " A TIMBRE A L'EXTRAORDINAIRE ".

Ce papier timbré résume à lui seul tout un pan de notre histoire ; je me suis amusé à réaliser en guise de conclusion pour aujourd'hui une frise chronologique de ces différents régimes, la voici : 

Frise chronologique

Posté par cigulphe à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 août 2020

Au bistrot, l'addition est salée ! (suite)

Dans mon billet du 20 mai 2019, je vous présentais plusieurs récépissés de débits de boissons en indiquant : " Reste maintenant à vous montrer le tarif à 2 000 francs en vigueur à partir de 1992. Affaire à suivre donc ! "

J'ai finalement réussi à mettre la main sur un document timbré à 2000 francs (soit plus de 400 € d'aujourd"hui) :

Licence 2000450

Il s'agit du dernier tarif sur les débits de boissons perçu au moyen de timbres mobiles, l'article 960 I du code général des impôts ayant été abrogé par l'article 31 de la loi 99-1172 du 30 décembre 1999, dite loi de finances pour 2000.

 

Posté par cigulphe à 10:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :