Collection passion : les timbres fiscaux

21 octobre 2020

Un peu d'anglais pour les vacances, mais pas seulement...

Captain

" CAPTAIN'S COPY ", voici ce qu'indique le magistral tampon à l'encre violette sur un intéressant connaissement qui vient de rejoindre ma collection de fiscaux.

Voyons maintenant le document complet :

1958

La traduction de " Captain's copy " ne pose a priori aucune difficulté même pour le plus inexpérimenté des anglicistes, Captain's copy : l'exemplaire du capitaine.

En réalité, pour être exact, en français " Captain's copy " se traduit par connaissement-chef.

Voilà pour la partie Anglais de nos devoirs de vacances ; on ne saurait être plus concis.

Passons maintenant à la philatélie et voyons quelle est la signification pour nous collectionneurs de ce " Captain's copy " ?

Reportez-vous à un de mes articles de 2012 pour vous remettre en mémoire ce qu'est un connaissement.

Vous noterez qu'un connaissement est une reconnaissance de transport de marchandises écrite, établie en 4 originaux dont un, celui destiné au capitaine, est soumis à la formalité du timbre, les trois autres étant timbrés gratis avec une estampille de contrôle.

Sur le document que je vous présente aujourd'hui on trouve un certain nombre de timbres annulés à la date du 3 février 1958 pour un montant total de 1 375 F.

A cette date, le tarif du connaissement remis au capitaine est de 1 100 F. (Art. 933 du code du timbre de 1950 – Décret n° 57-1333 du 28 décembre 1957).

Manquent 275 F. montant qui correspond à un connaissement supplémentaire tel que prévu à l'article 935 du code précité.

Cela colle parfaitement, le tarif à cette date est de 275 F. pour chaque connaissement supplémentaire.

Les timbres définitifs, avec surcharges additionnelles sur la série de 1957 ou avec les valeurs en vigueur en 1958 n’ayant pas encore été émis, il a été fait usage des timbres de la série unifiée pour arriver au bon tarif.

Posté par cigulphe à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 octobre 2020

Timbre de la S.A.C.D. sur documents

Aimablement transmis par Daniel F. ces deux documents timbrés avec les timbres de la S.A.C.D. (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) :

img682

img683

img684

img685

On constate que ces spectaculaires blocs viennent du fait qu'il faut un timbre par place de spectacle vendue soit pour le premier document 15 places et pour le second 17 places.

Posté par cigulphe à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2020

Erreur de couleur sur le n° 47 de dimension

J'ai acquis récemment ce petit lot de timbres de dimension au type " Monnaie Syracusaine" d'Oudiné

Oudiné lot 1

car mon oeil de lynx avait été immédiatement attiré par un détail.

Observez le timbre à 3 F. et 2/10 en bas à droite.

Quelque chose cloche. La comparaison avec son homologue de gauche est saisissante, ces timbres ne sont pas de la même couleur. En revanche, ce timbre est de la même nuance (ou très proche) des valeurs à 1F50. et 2/10 de la rangée supérieure.

Voyons cela dans le détail.

Voici le n° 47 :

47481

N° 47 nuance carmin

Voici maintenant le timbre qui cloche :

47 erreur couleur 1,50

et le n° 45 (qui existe en diverses nuances plus ou moins foncées dont certaines tirant sur le rouge) :

47484

47485

A priori, aucun doute, cet exemplaire à 3 F. et 2/10 a été imprimé dans la couleur du 1F50. et 2/10. Il s'agit donc présentement d'une erreur de couleur, la première vue à ce jour sur cette série.

 

NB : j'ai naturellement pensé à une décoloration chimique ou un trucage (fort peu probable vu la provenance du lot). J'ai aussi envisagé une décoloration due à une exposition prolongée à la lumière (celle-ci reste plausible).

Il me faudrait donc un avis autorisé voire une expertise sur la chose. Est-ce possible ? Je l'ignore.

Allez hop ! Une page de plus à faire. J'en profiterai pour y mettre également divers exemplaires avec fond de sûreté comme celui-ci, nettement visible sur l'effigie et sur le côté droit, de l'autre timbre à 3 F. et 2/10 qui était dans ce lot :

47 fond de sûreté

Posté par cigulphe à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 septembre 2020

Une pièce d'amateur

En philatélie, une pièce d'amateur est un timbre ou un document qui combine rareté et originalité et qui va particulièrement intéresser les amateurs spécialistes d'un domaine précis de la collection des timbres qu'ils soient postaux ou fiscaux.

Ces pièces d'amateur constituent une sorte de Graal pour le collectionneur.

Le catalogue Yvert et Tellier précise que ce type de pièces se voient accorder un prix d'amateur dans le cas d'une " pièce très rare dont le prix ne peut être fixé que par accord au coup par coup entre l'acheteur et le vendeur ".

Voici un exemple d'une pièce d'amateur :

Rouge

Ce papier est timbré avec l'empreinte humide de l'Empire en rouge destinée à la Hollande ultérieurement rapatrié en France (en haut à gauche) biffée à la plume, contre-timbrée par les empreintes humides et sèches de la débite de la Restauration. (Remarque : le timbre sec a également été caviardé par deux traits de plume).

Ce document est déjà rare en lui-même.

Mais ce qui va lui conférer à mes yeux le statut de pièce d'amateur, ce sont les contremarques de la loi de 1816.

En effet, initialement, il a été apposé par erreur sur ce papier la contremarque 50 C. EN SUS - LOI DE 1816. S'apercevant de son erreur, l'agent de l'Administration a alors rectifié sa bévue en deux temps : d'une part en apposant la bonne contremarque indiquant cette fois 2/5 EN SUS - LOI DE 1816 sur la marque erronée de manière à la masquer puis en la tamponnant à nouveau à gauche de ces deux contremarques.

" Pièce très rare dont le prix ne peut être fixé que par accord au coup par coup entre l'acheteur et le vendeur " vous disais-je plus haut. Certes, mais en philatélie fiscale les prix pratiqués n'ont rien à voir avec ceux de la philatélie postale.

Alors plutôt que de m'en séparer pour quelques dizaines d'euros, je vais la conserver bien précieusement appliquant en cela les conseils du Général Martinage (qui était alors Vice-Président de la SFPF) qui m'avait dit alors que je débutais en philatélie et que je lui présentais un rare affranchissement de dimension : " Conservez cette pièce car si vous vous en sépariez, vous le regretteriez plus tard ".

Il avait parfaitement raison et, alors que fauché comme les blés à l'époque, quand bien même les quelques centaines de francs que j'aurais pu espérer en cédant le fragment que je lui montrais auraient été de nature à améliorer mon ordinaire, j'ai suivi ses conseils et j'avoue que je n'ai pas eu à m'en plaindre car je savoure désormais de temps à autre le fait d'avoir toujours cette pièce d'amateur dans ma collection ; la voici :

Dim + effet

Posté par cigulphe à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 septembre 2020

Viandes : une pièce de choix

Parmi tous les timbres fiscaux listés au catalogue, figurent les timbres de " Viandes ".

Nous allons aujourd'hui disséquer une pièce de choix de cette rubrique, à savoir une carte professionnelle :

Carte 1951

On constate immédiatement que la carte comporte plusieurs timbres collés les uns sur les autres. De quoi faire saliver tout collectionneur de fiscaux.

Rapidement, j'en déduis d'après la date de délivrance de ce document, en janvier 1947, que ces timbres doivent donc être ceux des années 1947, 1948, 1949, 1950 et 1951 soit les n° A5 à A9 du catalogue Yvert et Tellier.

Mais voilà, cruel dilemme en cet après-midi : conserver la carte telle qu'elle est et dans ce cas ne pas pouvoir visualiser les timbres qui y sont apposés ou décoller tous ces timbres jusqu'à ne garder que celui d'origine mais perdre alors le côté " dans son jus " de la pièce. (ce qui serait un comble pour une pièce de viande).

Finalement, j'ai tranché dans le vif et j'ai décollé les timbres.

Voilà ce que cela a donné :

A9

A9

A8

A8

A7

A7

A6

A6

et pour finir la carte avec le timbre d'origine de l'année de délivrance en 1947 :

Carte 1951 bis

Au final, avec cette pièce de viandes, je me suis régalé. Me reste à faire ma page d'album avec la carte et les 4 timbres que je viens de décoller. Sitôt dit, sitôt fait.

Page album Viandes1-page-001

PS : si on fait la cote des timbres présents sur cette carte, on arrive au total de 580 € sans compter la plus-value sur carte. Cela me semble parfaitement déraisonnable, même si convenons-en, les timbres de cartes professionnelles ne courent pas les rues.

Posté par cigulphe à 08:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :