13 mars 2012

100 avec ou sans espace

Nous avons déjà évoqué les fiscaux de chicorée. Un de mes amis m'adresse un scan d'un superbe bloc du n° 14 du catalogue en m'indiquant " Regarde bien, il y a une variété ". Pour vous simplifier le travail, je me suis permis d'entourer cette variété. Le poids indiqué sur le 22ème timbre de la feuille présente un espace entre le chiffre de la centaine et celui de la dizaine et de l'unité : soit 1 00 grammes au lieu de 100 grammes. Ceci m'a rappelé la même variété sur le n° 27 des effets de commerce :       Sans... [Lire la suite]
Posté par cigulphe à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 février 2012

Effets de commerce : une surcharge locale au cachet

Les surcharges locales au cachet apparues en 1874 sur les timbres d'effets de commerce sont rarissimes. Je n'ai rencontré qu'un seul exemplaire ainsi surchargé. Le coquin figurait dans un ensemble de timbres de la deuxième série d'effets de commerce au type " Napoléon lauré " de Barre. Il était si discret, qu'après avoir examiné (rapidement il est vrai) la page ci-dessous, je ne l'avais pas repéré : Ce n'est seulement qu'au troisième examen, celui que je consacre à la lecture de l'annulation, que le miracle se produisit. Une... [Lire la suite]
Posté par cigulphe à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 décembre 2011

Passeport : dispositions provisoires pour le tarif à 2 francs 40

La loi du 31 décembre 1917, dans son article 15 disposait que : " Chaque visa de passeports auquel il est procédé en France, donne lieu à la perception d'un droit de 2 fr. 40, décimes compris. " Or le décret d'application de cette loi se fit attendre* et c'est seulement par un décret du 21 mars 1921 que fut créé le timbre mobile à 2 francs 40. Article 2 dudit décret : " Il est créé pour l'acquittement du droit de visa des passeports établi par l'art. 15, § 2 de la loi du 31 déc. 1917, un timbre mobile de 2 fr. 40 conforme au... [Lire la suite]
05 novembre 2011

Un peu de vocabulaire : variété constante

En philatélie, le terme " variété " se dit d'un timbre qui présente une différence fortuite par rapport au timbre type. Mais encore faut-il que cette différence soit suffisamment significative pour retenir l'attention ! Inutile donc de vous munir d'une loupe voire d'un microscope pour repérer un élément divergent du timbre de référence. Considérons donc qu'une variété intéressante doit se voir à l'oeil nu par un amateur doté d'une acuité visuelle normale. Les variétés peuvent être accidentelles et ne porter que sur une seule feuille... [Lire la suite]
Posté par cigulphe à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 octobre 2011

Effets de commerce : une illustration du tarif de février 1874

Voici une lettre de change émise à Milan le 11 avril 1874 et enregistrée à Lyon le 16 avril 1874 : Augmentation de tarif de ½ droit en sus (loi et décret du 19 février 1874) réalisée par l'utilisation de timbres d'effets de commerce de 3 séries différentes Cette traite illustre d'une manière particulièrement originale le changement de tarif lié à la loi du 19 février 1874. Le nouveau tarif augmentait de ½ droit les droits qui étaient alors de 1 F pour 1 000 F, pour les porter à 1,50 F pour 1 000 F de la valeur supérieure de... [Lire la suite]
Posté par cigulphe à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 juillet 2011

Cabasson et al.

Rosa rosa rosamRosae rosae rosaRosae rosae rosasRosarum rosis rosis En préparant mon billet de ce jour, il m'est revenu quelques bribes de mes cours de latin et de façon lancinante l'immortelle " Rosa " de Brel. N'ayez crainte, je n'ai pas l'intention de vous transformer en latiniste distingué. Contrairement à Triple-patte, le célèbre pirate des albums d'Astérix, déclamant des citations latines plus ou moins pertinentes, ou à l'ami Desproges osant un superbe " Alea jacta est : ils sont bavards, à la gare de l'Est. Alea jacta ouest :... [Lire la suite]
Posté par cigulphe à 00:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 février 2011

Effets de commerce : n° 344 et 344 a

Voici deux fiscaux d'effets de commerce semblables au premier abord :    344                                   344 a Semblables car ces deux timbres ont bien la même faciale de 30 francs ; en revanche, les valeurs indiquées sur le second pour le montant de l'effet " 19 000 F à 20 000 F " sont erronées. Cette rare erreur est répertoriée au catalogue Yvert et Tellier sous le n° 344 a. Notez que... [Lire la suite]
Posté par cigulphe à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 février 2011

Effets de commerce Napoléon III, surcharge double droit

Voici un type de surcharge sur timbres d'effets de commerce au type Napoléon III que vous n'avez certainement jamais vu : Cette surcharge " double droit " n'a pas, à ma connaissance, été signalée. Elle est rare, incontestablement. Mais il y a mieux : cette surcharge est fausse, et les quatre timbres présentés ci-dessus sont des impostures. En effet, avec le doublement de tarif intervenu après le 23 août 1871, on a bien vu, ici ou là, quelques Napoléon III de la première série surchargés à la main ou au cachet de la mention " un... [Lire la suite]
Posté par cigulphe à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 janvier 2011

Effets de commerce : le type " Etoile de Barre "

S'il est une étoile qui ne brille guère dans le firmament de la philatélie fiscale, c'est bien le type " Etoile de Barre " des effets de commerce ! Essais au type " Etoile de Barre " Rarement une illustration n'aura été aussi insipide que cette minuscule étoile à 5 branches inscrite dans l'orbe où peu de temps auparavant s'affichait le profil de Napoléon III. Ne parlons pas non plus de la légende " timbre proportionnel " ; il faut s'exposer à un torticolis si on veut la saisir au premier regard. Pourtant, il aurait pu en être... [Lire la suite]
Posté par cigulphe à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 janvier 2011

Effets de commerce : perçages locaux sur fiscaux au type " Napoléon III lauré "

Les premiers timbres d'effets de commerce présentaient l'inconvénient de ne pas être dentelés, ce qui entraînait une perte de temps pour les utilisateurs qui devaient manier les ciseaux à tout bout de champ.   C'est pourquoi, certains utilisateurs prirent l'initiative de percer en lignes ou en points les timbres d'effets de commerce en leur possession : Ces perçages ont été pratiqués en divers endroits, mais on peut constater qu'un certain nombre d'exemplaires proviennent de Besançon. Voici une petite synthèse de ces... [Lire la suite]
Posté par cigulphe à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,