La saison de chasse 1948-1949 est particulièrement intéressante pour les philatélistes car sur cette période, c'est 6 timbres différents qu'il va falloir rassembler, au lieu des deux timbres habituels, celui du permis départemental et celui du permis général.

Cette situation particulière a pour origine l'article 12 de la loi du 26 septembre 1948 (J.O. du 30 septembre) qui indique que : " La délivrance des permis de chasse donne lieu au payement d'un droit de timbre de 1 400 francs au profit de l'Etat et d'une somme de 300 francs au profit de la commune dont le maire a donné l'avis énoncé par l'article 5 de la loi du 3 mai 1844 modifié, s'il s'agit d'un permis général valable pour tout le territoire français.

Pour les permis départementaux, utilisables seulement dans le département où le permis a été délivré et dans les arrondissements limitrophes, le droit de timbre perçu au profit de l'Etat est réduit à 400 francs, la perception communale demeurant fixée à 300 francs.

D'autre part, le montant de la cotisation des porteurs de permis de chasse en tant que membres d'une société départementale de chasseurs fixé en dernier lieu à 100 francs par l'article 2 de la loi n° 46-1822 du 19 août 1946, est porté à 200 francs. "

Pour mieux comprendre les conséquences de l'application de ce texte, je vous propose de distinguer les 2 cas de figure suivants : le permis départemental et le permis national.

1. Cas du permis départemental

Voici un permis départemental de cette période :

Permis dep

Tout en haut, le timbre provisoire de la saison 1946-1947 (indiqué par erreur 1948 au catalogue Yvert et Tellier) ; en dessous, le timbre de la saison 1947-1948 ; puis deux timbres, dont un sans faciale pour la saison 1948-1949 (ce qui soit dit en passant constitue une belle paire qui prend encore davantage de piquant lorsqu'on relève le nom du chasseur).

Explications : à la fin de l'été 1948, notre chasseur achète le timbre départemental valable pour la saison de chasse à venir, la saison 1948-1949. Le tarif du permis est indiqué sur le timbre : 200 francs.

Mais, suite à la loi du 26 septembre 1948, le prix du permis départemental est porté à 900 francs soit : 400 francs (part Etat) + 300 francs (part commune) + 200 francs (part société départementale de chasseurs).

Notre timbre vert, sans faciale, apposé le 10 novembre 1948, sert donc à compléter le montant désormais nécessaire : 900 francs - 200 francs déjà payés = 700 francs.

53

Ce timbre sans faciale correspondait en réalité

à un montant de 700 francs

2. Cas du permis général

Un permis général de cette même période va nous permettre de mettre en évidence une utilisation similaire d'un timbre sans valeur faciale :

Permis gen

Explications : le 2 septembre 1948, notre chasseur achète le timbre général valable pour la saison de chasse à venir, la saison 1948-1949. Le tarif du permis est indiqué sur le timbre : 1 000 francs.

Mais, suite à la loi du 26 septembre 1948, le prix du permis général est porté à 1 900 francs soit : 1 400 francs (part Etat) + 300 francs (part commune) + 200 francs (part société départementale de chasseurs).

Notre timbre violet, sans faciale, sert donc à compléter le montant désormais nécessaire : 1 900 francs - 1 000 francs déjà payés = 900 francs.

54

Ce timbre sans faciale correspondait en réalité

à un montant de 900 francs

Restent pour finir ces deux timbres sans faciale, imprimés dans les couleurs utilisées pour les permis depuis 1925, le bleu pour les permis départementaux et le rouge pour les permis généraux. Ils ne furent pas émis :

55

56