Il n'est pas particulièrement compliqué de réunir diverses valeurs de la série unifiée sur fond orange des années 50 car la plupart de ces timbres ont été utilisés pour les tarifs du droit de dimension.

Toutefois, deux quotités s'avèrent difficiles à trouver : les n° 304 (600 francs) et 305 (660 francs).

Pour ces deux valeurs, il n'est pas question de tarifs de dimension mais des tarifs des visas de passeports prévus à l’article 967 ancien du CGI : " Art. 967. — Chaque visa de passeport étranger, dont la durée de validité ne peut être supérieure à un an, donne lieu à la perception d'un droit de XX F, si le visa est valable pour l'aller et le retour, et de XX F, s'il n'est valable que pour la sortie.

1. La quotité à 600 francs a été imprimée en application du décret 57-727 du 27 juin 1957. La création de ce timbre a fait l'objet d'un arrêté publié au Journal Officiel :

Sans titre 1

Deux remarques en passant sur ce texte : l'Administration utilise le terme vignette pour parler d'un timbre et par ailleurs dans l'article 1er elle indique que ce timbre est conforme au modèle fixé par le décret du 11 septembre 1926, ce qui est inexact car ce décret renvoie à la série lignée alors qu'en 1957, il y a déjà plus de 20 ans que c'est le type étoilé qui est utilisé.

Voici une illustration de ce tarif à 600 francs :

Tarif 600 francs

Visa pour l'aller et le retour daté du 30 août 1957 pour une durée de 3 mois

et le timbre qui aurait pu être utilisé :

600 francs1047

N° 304 de la SFU (Fil. AT 55)

Une fois encore, je ne peux m'empêcher de m'interroger sur la nécessité de la mise en circulation d'une valeur spécifique à 600 francs alors que deux timbres de la valeur courante de 300 francs faisaient parfaitement l'affaire. 6 mois à peine après l'émission de cette figurine à 600 francs, patatras, changement de tarif pour passer à 660 francs !

Que faire de ces timbres devenus sans objet ? Les recycler comme on peut, par exemple sur ce passeport à 3200 francs :

600 francs1048

2. Venons-en maintenant à la quotité à 660 francs qui a été émise en application du décret 57-1333 du 28 décembre 1957.

Même chose que précédemment, un visa de passeport valable pour l'aller et le retour :

 Tarif 660 france

 Visa pour l'aller et le retour daté du 30 janvier 1958 pour une durée de 3 mois

et le timbre proprement dit :

660 francs

N° 305 de la SFU (Fil. AT 57)

Ici encore une utilisation spécifique et un tarif d'une durée limitée (2 ans) qui passe à 750 francs le 28 décembre 1959 expliquent la rareté de ce timbre. On remarquera au passage que le 305 présenté ci-dessus est annulé avec un cachet d'entreprise ce qui démontre qu'il a été utilisé en dehors des visas de passeports.

En conclusion : les 304 et 305 sont des timbres rares et leur cote au catalogue me semble parfaitement justifiée.