Voici un extrait d'une page d'album qui au départ présente bien mais qui, à l'arrivée, va s'avérer tout simplement sans valeur.

301 à 303

En effet, si je me précipite goulûment sur mon catalogue fiscal, je constate que plusieurs de ces timbres d'effets de commerce de la série non-dentelée bénéficient d'une cote substantielle (et nettement surévaluée à mon avis dans la dernière édition 2016) : 400 € pour le 35 centimes, 600 € pour le 40 centimes et 800 € pour le 45 centimes.

D'ailleurs, le collectionneur de l'époque avait repéré ces timbres puisqu'il avait annoté au crayon " 100 " en dessous du timbre à 45 centimes, " 100 " soit en francs  la valeur donnée au catalogue FORBIN de 1937.

Bref, ce petit lot proposé il y a quelque temps à un prix fort attractif sur internet a tout du " chopin " au premier abord.

Malheur à celui qui se précipite ! Un peu de bon sens et de patience ne sont pas inutiles ici.

De patience, il en faut un tout petit peu. En effet, en bas de la page du catalogue, il est indiqué ceci : " Les timbres n° 301 à 303, 308A ou 310A à 311K, non pourvus de larges marges de part et d'autre de leurs cadres, doivent être considérés comme étant des timbres dentelés n° 318 à 320, 326, 329 ou 331à 340 découpés. De ce fait, ils sont dépourvus de toute valeur ".

Du bon sens, c'est hélas souvent ce qui fait défaut.

Comme disait un ami de mes connaissances : " Dans la vie, ce qu'il te faut c'est : science, conscience, expérience et surtout bon sens " ; nombreux sont ceux qui oublient le dernier de ces préceptes.

Illustration avec la valeur à 45 centimes n° 320 du catalogue (cote 6 €) que voici :

320

Tchac, tchac, quelques coups de ciseaux et me voilà avec un fort bel exemplaire du n° 303 (cote 1 000 €) :

320 coupé

Vous remarquerez en passant que ce timbre truqué par mes soins a bien meilleure allure que les 301 à 303 présentés ci-dessus. Alors comment être sûr de l'authenticité des timbres en notre possession ?

Revenons à notre bon sens et éliminons d'emblée tous les timbres aux marges manifestement trop courtes.

Observons maintenant ces deux timbres  :

302 neuf

303

Qu'en pensez-vous ? Authentiques ou truqués ?

Pour ma part authentiques car les marges sont d'une dimension supérieures à celles des dentelés auxquels on aurait coupé les dents.

Mais on peut être affirmatif de manière définitive dans les deux cas ci-dessous :

302

N° 302 authentique (présence d'un voisin angle N-O)

302 bande

N° 302 authentiques (bande de trois)

Moralité de ces quelques minutes passées ensemble : le philatéliste toujours gardera patience et bon sens.