07 juin 2016

" L'andouille " de Vire

Les timbres humides, dits aussi timbres fixes ne portent en principe pas de cachet d'annulation. Ces timbres perdent leur valeur libératoire lors de la rédaction du support sur lequel ils sont apposés et n'ont donc pas, à la différence des timbres fiscaux mobiles, à être annulé. Toutefois, dans le cas des timbres humides des affiches, des papiers-musique, des avis et annonces et des journaux, il était fréquent que l'impression typographique recouvre l'empreinte fiscale, ce qui ne constituait pas une annulation typographique à... [Lire la suite]
Posté par cigulphe à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juin 2016

Deux projets d'Oudiné sortent de l'ombre

Deux projets d'Oudiné pour les effets de commerce viennent de sortir de l'ombre après presque 150 ans d'oubli. Voici le premier de ces deux projets : Cette maquette sur collodion, d'une grande finesse artistique, exalte l'Empire avec la présence de l'effigie laurée de Napoléon III surmontant une aigle impériale éployée. Mais dans quel contexte cette maquette a-t-elle été réalisée ? Essayons d'y voir plus clair. Eugène-André Oudiné,  fut le graveur de l’Atelier général du timbre de 1837 à 1887. C'est en cette qualité de... [Lire la suite]
Posté par cigulphe à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,