La République est en souffrance quand l'abstention bat des records comme ce fut le cas lors des dernières municipales.

Et lorsque la République souffre, le visage d'ordinaire si serein de Marianne prend une apparence grimaçante. La philatélie fiscale va venir à notre secours pour illustrer mon propos.

En effet, la valeur à 85 centimes des timbres de spécialités pharmaceutiques émise en 1933 présente une variété décrite au catalogue sous la mention " Marianne au rictus ", voici cette variété :

Rictus

Marianne au rictus

On le constate aisément, le visage de Marianne présente une joue boursouflée ainsi qu'une grosse ride sur le cou qui donnent à cette effigie un air assez déplaisant.

Mais en revanche, ce qui n'est pas déplaisant c'est la cote de cette rare variété (250 €), cote la plus élevée de tous les timbres des spécialités pharmaceutiques.